Iain Reid
© Lucas Tingle

Après deux ouvrages de non-fiction salués dans la presse nord-américaine, le Canadien Iain Reid signe avec Je sens grandir ma peur son premier roman.

Je sens grandir ma peur

Editions Presses de la Cité
Avril 2018
Traduit par Valérie Malfoy

Un garçon et une fille, dans une voiture lancée à travers la campagne enneigée. Parfois, ils parlent… S’aiment-ils ? Quelques heures plus tard, ils sont attablés face à ses parents à lui dans une ferme reculée. Le fossé entre les deux amants se creuse, sous le poids de tous les non-dits. Quelques heures plus tard, les voilà attablés face à leurs hôtes, ses parents à lui, dans une ferme reculée. L’angoisse grandit dans la maison glaciale, où la mère entend des voix, où des peintures inquiétantes sont entreposées. Un véritable climat de terreur s’installe qui va mener jusqu’à l’innommable…

« C’est un roman délicieusement effrayant. Reid a une plume légère qui lui est très particulière mais ne laisse jamais la vile poigne du suspense se desserrer un seul instant. Une fois que vous aurez terminé ce roman, vous aurez bien du mal à ne pas recommencer ce voyage terrifiant depuis le début. » The Independent

Son festival ...

Top