Autour de l’Hôtel de Ville de Vincennes

Tout a commencé par une simple pétition initiée en avril 2016 par de jeunes Amérindiens Lakotas de la réserve de Standing Rock, dans le Dakota. Leur requête adressée à l’armée américaine, en partie propriétaire du terrain : que la construction de l’oléoduc Dakota Access Pipeline (DAPL) ne détruise pas les sépultures de leurs ancêtres et ne pollue pas l’eau de leur rivière. Petit à petit, le mouvement a grandi. Des écologistes et des défenseurs des droits de l’homme ont rejoint les manifestants de la réserve. Mais surtout, des Amérindiens venus des quatre coins des États-Unis ont planté leurs tentes sur les camps postés aux abords du chantier. La défense de la terre et de l’eau s’est transformée en une revendication du respect des droits tribaux.
Zen Lefort a suivi pendant trois mois la lutte historique de milliers d’Amérindiens et de militants écologistes contre un vaste projet d’oléoduc dans le Dakota.

Zen Lefort est un photographe né à Ajaccio en 1993. À 17 ans, il découvre la photographie de mode au Studio Zéro et y travaille en tant qu’assistant lumière. Deux ans plus tard, il s’intéresse au reportage et se lance sur le terrain à Tripoli, au Liban, aux côtés de réfugiés syriens. Prenant très vite goût au photo reportage il part en République Centrafricaine, avant de rejoindre la place Maidan en Ukraine et le rassemblement de Standing Rock, au Dakota du Nord.
Zen Lefort est membre du studio Hans Lucas depuis 2015.



 

Top