Emil Ferris (États-Unis)

Emil Ferris
© Whitten Sabbatini

Née en 1962 à Chicago, Emil Ferris est illustratrice. Paralysée depuis 2002 après avoir contracté un virus, elle décide de se battre et de prendre des cours de graphisme. Moi, ce que j’aime, c’est les monstres est le résultat de 6 ans de travail, et l’élève au rang des maîtres du genre.

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres

Editions M. Toussaint Louverture
Août 2018
Traduit par Jean-Charles Khalifa

Chicago, fin des années 1960. Karen Reyes, dix ans, admire les fantômes, les vampires et autres morts-vivants. Elle s’imagine même être un loup-garou. Le jour de la St Valentin, sa voisine, Anka Silverberg, se suicide d’une balle dans le coeur. Mais Karen n’y croit pas et décide d’élucider cette mort suspecte. Elle va vite découvrir qu’entre le passé d’Anka dans l’Allemagne nazie, son propre quartier prêt à s'embraser et les drames tapis dans l’ombre de son quotidien, les monstres, bons ou mauvais, sont des êtres comme les autres, ambigus, torturés et fascinants.

« Moi, ce que j'aime, c'est les monstres n’est pas seulement le premier roman graphique d’Emil Ferris, c’est également sa première œuvre publiée… Pour autant, sa maîtrise de la bande dessinée, ses dessins explosifs et son sens précis de la narration la placent d'emblée parmi les plus grands artistes du 9e art. » New Yorker

Top