Yaa Gyasi (États-Unis)

Yaa Gyasi
© Michael Lionstar

Yaa Gyasi, vingt-sept ans, est née au Ghana avant d’émigrer aux Etats-Unis à l’âge de deux ans. Elle est diplômée de l’Université de l’Iowa. Un voyage au Ghana déclenche son désir d’écrire No Home.

No Home

Editions Calmann-Lévy
Août 2017
Traduit par Anne Damour

XVIIIe siècle, au plus fort de la traite des esclaves. Effia et Esi naissent de la même mère, dans deux villages rivaux du Ghana. La sublime Effia est mariée de force à un Anglais, le capitaine du Fort de Cape Coast, une prison où sont enfermés les captifs qui partiront en esclavage en Amérique. Elle ignore que sa sœur Esi fait partie de ces malheureux… Les enfants et petits-enfants d’Esi, des champs de coton à Harlem, seront inlassablement jugés pour leur couleur de peau. La descendance d’Effia, métissée et éduquée, devra perpétuer sur place le commerce triangulaire familial puis survivre dans un pays meurtri pour des générations.

« Retracer trois siècles en 400 pages : le pari était risqué et l’on pouvait craindre un roman didactique ou désincarné. Mais non : Gyasi réussit ce tour de force, grâce à un savant dosage de politique et d’intime, d’histoire et de magie, d’images au fort pouvoir d’évocation. » LE MONDE
 

Top